brûlots charentais et leurs flammes bleutées

Le café autrement

Né il y a plusieurs siècles, le brûlot charentais est une pratique qui permet de recycler un reste de café froid, en lui donnant un bon goût de moka et des parfums de cognac sans en avoir l'alcool. Sa mise en oeuvre nécessite d'utiliser un service à brûlot en grès (comprenant tasses, soucoupes et palets) très résistant à la chaleur.

En voici la recette. Poser côte à côte devant chaque convive une soucoupe et un palet puis une tasse dans chaque soucoupe. Placer en vis à vis dans chaque soucoupe 2 morceaux de sucre et y verser 2 cl de cognac. Remplir les tasses avec le café froid jusqu'à environ 2 cm du bord. Y faire ensuite couler lentement ( sur le dos de la petite cuillère pour qu'il reste en surface ) 0,5 cl de cognac. On peut alors approcher une allumette de chaque sucre pour l'enflammer.

En brûlant, le cognac de la soucoupe réchauffe le café contenu dans la tasse. Quand la température est suffisamment élevée, le cognac de la tasse s'embrase à son tour.

Après extinction de la flamme, dès que la tasse n'est plus brûlante, la poser sur le palet pour pouvoir y verser la réduction liquoreuse obtenue dans la soucoupe. Le brûlot est terminé. Bonne dégustation.

L'utilisation d'un cognac jeune et très dosé en alcool (environ 60°) facilite l'allumage du brûlot..